Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 16:25

Ramonage de la cheminée/assurance

L’assurance dans le ramonage de la cheminée est indispensable aux populations puisqu’elle permet à celles-ci d’être dédommagées en cas de risques de brulures, d’asphyxie et d’incendie. Seulement, les bienfaits de l’assurance sont conditionnés par l’acquisition du certificat de ramonage, par les normes de la france.Ainsi dans notre article, il s’agira de montrer l’assurance dans le ramonage de la cheminée.

En prélude à l’étude du lien entre le ramonage de la cheminée et l’assurance, il y a lieu d’indiquer que les utilisateurs de la cheminée sont exposés aux risques de brulures et d’asphyxie, et donc il faut les dédommager. En effet, les enfants sont l’objet de brulures puis qu’ils peuvent poser leurs mains sur la vitre de l’insert. Les adultes ne sont pas en reste dans l’exposition de la brulure.Car, ils peuvent en être victime lors du chargement de l’insert. Sous le rapport de  l’asphixie, les fumées ou le monoxyde de carbone à savoir gaz incolore et indolore ont la capacité  d’entrainer une asphyxie immédiate des occupants de la maison. A coté de l’assurance brulure et asphyxie auxquelles nous pouvons souscrire, nous pouvons en faire de même pour nos biens puisque ceux-ci résultent de l’incendie. Pour preuve, en 2003, 10,7% des incendies étaient occasionnés par un  feu de cheminée .Cela s’explique par une insuffisance de ramonage du conduit d’evacuation, des dysfonctionnements d’isolation notamment l’emploi de matériau inadéquats, du non respect des écarts de feu en l’occurrence la distance minimale entre une paroi chaude et un matériau combustible, du phénomène de rayonnement, des mauvaises évacuations et répartition des calories à savoir pièges à calories. Ces informations relatives aux causes des incendies de feu de cheminée proviennent du rapport 2003 élaboré par l’Inspection de la sécurité civile du Ministère de l’Intérieure, de la sécurité intérieure et des libertés locales.

 A l’instar d’une souscription à une assurance brulure, asphixie et incendie, l’assurance préjudices corporelles pourraient être envisagée. En effet, les accidents de la maison entrainent 8 millions de blessés par an aussi bien les feux de cheminée  que les inserts. Ainsi, plusieurs formes d’assurance couvrent ces préjudices à savoir assurance intégrant  le contrat multirisque d’habitation, assurance décès ou invalidité, garanties des accidents de la vie, assurance scolaire, assurance individuelle accident, contrats obsèque, garanties de remboursement des frais de soins. Sachant que chaque contrat est unique en son genre, il y a lieu de prendre contact avec votre assureur pour voir la compétence des garanties qu’il vous offre. D’après ce qui precede, il est à souligner qu’en cas de perte de biens à l’issue d’un incendie de la cheminée, on suppose que vous avez souscrit une assurance préservant votre logement que vous soyez propriétaire ou locataire. De ce fait, ce contrat prend en compte des garanties de base en l’occurrence la garantie incendie et des garanties complémentaires lesquelles seront pris en compte pour l’indemnisation des dommages matériels et immatériels suite à l’incendie de votre domicile.

Cependant, une personne ayant souscrit aux formes d’assurances énumérées ci-dessus risque de ne pas être indemnisée en cas du non respect des prescriptions de l’entretien de la cheminées et de l’insert .En fait, les dommages occasionnés par le feu sont pris en compte par la garantie incendie. Celle-ci fait partie intégrante des contrats multirisques habitations. S’il y a un sinistre, la majorité des contrats garantit l’indemnisation de l’assuré qui n’a pas  exécuté le ramonage des conduits de fumées. Seulement, ces contrats ne couvrent pas les dommages provenant d’un incendie  suite à un manque d’entretien. C’est dire que le bénéfice de l’assurance est conditionné par l’entretien de la cheminée. C’est pourquoi depuis 1987 en vertu du décret 87-712 du 26 aout 1987, il est obligatoire de faire ramoner tous les conduits d’évacuations au gaz, fuel, bois  et charbon par un ramoneur spécialiste. Celui-ci doit vous délivrer un certificat de ramonage de sorte qu’en cas de sinistre cela puisse servir d’attestation de conformité auprès de l’assureur. Par conséquent, celui-ci se doit de vous dedommager.Par ailleurs, les  boisseaux de cheminées doivent se conformer à la norme francaise.Dans le cas contraire, l’individu propriétaire des boisseaux de cheminées risque d’être déchu de la garantie de la police d’assurance. Cette sanction est valable pour les personnes qui enfreignent  les règles contenus dans le décret 93-1185 du 22 octobre 1993 en installant des foyers fermés et  insert nantis de combustibles solides.

En définitive, l’assurance joue un rôle important dans le ramonage de la cheminée pourvu que les personnes aient un certificat de ramonage et qu’elles se conforment aux règles françaises d’installations des foyers fermés et inserts.


1POUR1.NET - Echange de bannieres - Ratio 1:1

Partager cet article

Repost 0
essences.over-blog.fr - dans Décoration
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de philoman
  • Le blog de philoman
  • : Mon blog se veut un espace ou tout un chacun peut se documenter sur la voyance,le sport,l'automobile,la politique,la musique,la santé,les faits divers,la culture,la décoration,la litterature et l'environnement.
  • Contact

Recherche

Liens